vendredi 21 février 2020

You , tome 2 : Les corps cachés de Caroline Kepnes



Résumé : 

Joe Goldberg, libraire indépendant et tueur en série malgré lui, est passé maître dans l’art de cacher les corps. Ces dernières années, il en a déjà dissimulé quatre : les dommages collatéraux de sa quête éperdue du grand amour.
L’assassinat – involontaire bien sûr– de sa dernière petite amie l’obligeant à fuir New York, Joe s’installe à Los Angeles, la ville des nouveaux départs. Il s’y trouve aussitôt un nouveau poste de libraire, et surtout, une nouvelle cible à conquérir. Cette fois, c’est la femme parfaite, il en est convaincu ! Pas question donc que sa vie d’avant vienne perturber ce nouveau bonheur. Quitte à éliminer ceux qui pourraient le menacer…

Un thriller terriblement prenant et original qui nous plonge dans les histoires de coeur du serial killer le plus charmant du moment !

Mon avis :

 Ayant lu "Parfaite" et regardé la série adaptée du livre sur Netflix, je me suis dit que j’allais sortir le tome 2 de ma PAL.
 Tant j’avais eu un coup de cœur. Alors, c’est parti, on retrouve Joe à L.A toujours aussi rancunier ! 
Il y recherche une femme pour ne pas changer. Cette demoiselle s’est plus que jouée de lui ! 
Cette fois, je peux dire qu’elle a eu le dessus haut la main. Mais Joe, blessé dans son petit cœur et surtout son égo, 
veut la retrouver impérativement et lui expliquer à sa façon qu’on ne se joue pas de lui impunément. 
En recherchant son ex-petite amie, il fera la rencontre d’une charmante jeune femme plus âgée que lui dont il tombera amoureux !
 Nous suivons Joe qui évolue au milieu des tournages de films, du cinéma, des stars et des fêtes.
 Hormis le lieu et son nouveau décor, je n’ai été surprise de rien, j’avais un peu l’impression de revivre premier tome.
 Arrivée à un peu plus de la moitié j’ai même confié à mes amis Instagram vouloir continuer un peu, 
pour savoir si cela aller décoller, sinon je l’aurais abandonné ! Mais pour être honnête avec vous, la curiosité l’a emporté. 
La fin du livre m’a fait dire un « mouais », mais après c’est peut-être moi qui en attendais beaucoup !
 Un peu déçue aussi de ne pas savoir grand-chose sur Joe, mais bon peut-être qu’il y aura un tome 3 renversant qui nous racontera 
tout sur l’enfance de Joe et son passé. Je lirai sûrement le tome 3 pour ces raisons. 
Mon avis n’engage que moi donc s’il vous fait envie, allez-y ! 
Pour ma part, je vais de suite aller regarder la saison 2 sur Netflix et qui sait l’apprécierai-je plus que le livre.

dimanche 9 février 2020

Une semaine et un jour de Marijosé Alie



Résumé : 

Soraya marche dans les rues de Paris ; elle erre comme peuvent errer les gens qui ont tout perdu ou qui se sont perdus eux-mêmes. Elle n'a qu'un sac sur le dos et un vieux cahier qu'elle ne quitte pas. Elle a certainement eu une autre vie avant ; ses manières sont trop belles, son porte-monnaie trop plein. Alors quoi ?
Qu'est-ce qui la pousse à vivre dehors, à écumer les chambres d'hôtel minables, à suivre cet homme étrange qui parle aux morts ? Et pourquoi ce vieux cahier qu'elle ouvre dès qu'elle le peut et qui semble être le seul à pouvoir l'apaiser ? Qui est donc cette Célestine qui a traversé les océans pour arriver à Paris durant l'hiver 1788, alors que le froid sévit et que la Révolution française se prépare ?

Mon avis :

 Ne lisant principalement que des thrillers/polars, par son résumé, j’ai eu envie de le découvrir.
 Je remercie donc Babelio et l’opération Masse critique ainsi que l’auteure. Nous faisons la connaissance de deux femmes vivant à Paris, 
mais à deux époques différentes. Soraya, en 2015, que nous suivons, qui erre dans Paris, 
un livre à la main, ayant appartenu à une lointaine ancêtre Célestine qu’elle ne quitte sous aucun prétexte. 
Mais, hormis cela, on ne sait rien d’elle. Elle erre d’hébergements insalubres en endroits peu recommandables, 
va même sous les ponts. D’un autre côté, nous avons Célestine (1788), quinze ans, fraîchement débarquée des îles, les Antilles plus précisément.
Elle y vient pour une maladie due au soleil, pour qu’elle soit guérie. Dans son livre, elle raconte sa vie avec son père et sa nanou ou plutôt toute sa misère. 
On alterne les chapitres avec les deux jeunes femmes ! J’ai aimé lire ce roman,
 j’ai été happée par l’histoire et je voulais savoir pourquoi Soraya s’était retrouvée comme ça dans la rue. 
J’ai refermé ce roman contemporain et j’y ai réfléchi toute la journée avant de faire ma chronique. 
J’ai été la première surprise qu’il me plaise autant ! Je pense relire l’auteure même si ce n’est pas mon style de prédilection.

mercredi 5 février 2020

Si je meurs tu vas en enfer de Sarah Pinborough



Résumé : 

Lisa. Ava. Marilyn. Toutes ont un secret. Lequel est le plus terrible ? Brisée par un passé tragique, Lisa n'a d'autre rêve qu'une vie sans histoire, à l'abri des regards. Mais quand sa fille, Ava, sauve un petit garçon de la noyade et que l'adolescente devient une héroïne locale, leur monde menace de s'effondrer.
Marilyn, elle, a un mari parfait, une maison parfaite, un boulot parfait. Pourtant, lorsque la vie de sa meilleure amie, Lisa, est sur le point de s'écrouler, la sienne bascule.
Un instant aura suffi à bouleverser l'existence de ces trois femmes. Il y a des secrets qu'il vaudrait mieux ne jamais voir ressurgir. Il y a des fautes qu'on ne peut pas oublier.
Un thriller diabolique. Précipitez-vous. Télé Matin
Sarah Pinborough va devenir votre nouvelle obsession. Harlan Coben.
Bravo. Stephen King

Mon avis :

 Je ne sais pas par où commencer tellement j’ai aimé ce livre qui était pour moi vraiment excellent ! 
Ici, nous faisons la connaissance de trois femmes. Dans un premier temps Lisa et sa fille Ava. 
Lisa qui cache un horrible secret qu’elle aimerait occulter pour vivre une vie simple sans nuages et culpabilité. 
Ava, sa fille, vit une vie d’adolescente sans souci. 
Bon, comme toute adolescente, elle aimerait plus de liberté, mais elle est heureuse dans sa vie avec ses copines du club de
 natation. Mais cette demoiselle cache aussi un secret ! Et ensuite vient Marilyn, qui devient la meilleure amie de Lisa 
(collègue de travail). 
Marilyn aussi cache un secret qui petit à petit lui bouffe la vie. 
Les trois femmes ensemble mènent une vie assez équilibrée, car elles sont là les unes pour les autres. 
Mais voilà ensuite Lisa psychote ! Elle pense qu’une personne veut faire remonter son secret !
 Est-elle paranoïaque ou a-t-elle bien raison d’être de nouveau sur ses gardes ? 
Malgré son travail qu’elle affectionne, elle se demande si une de ses collègues n’est pas une mauvaise personne. 
J’ai vraiment passé un excellent moment ! L’auteure m’a tenue en haleine sans jamais me perdre. 
Elle nous emmène aussi sur le terrain avec des thèmes comme les violences conjugales, la vengeance, les dangers 
du net et les petits soucis de nos chers ados. J’ai eu un réel coup de cœur et si je ne l’avais pas dans ma liseuse, 
je l’aurais offert à une amie qui, sûr, l’aurait apprécié tout autant que moi ! Vous l’aurez compris, si vous l’avez dans votre PAL,
sortez-le ou allez vous le procurer !

samedi 25 janvier 2020

L'art du meurtre de Chrystel Duchamp



Résumé :

 Quatre victimes. Et aucun coupable.
Des relations amoureuses sans lendemain. Une mère possessive et intrusive. Des nuits entières à errer. La vie d’Audrey, 34 ans, pourrait se résumer à une succession d’échecs. Seul son métier de lieutenant à la PJ lui permet de garder la tête hors de l’eau.
En ce jour caniculaire de juillet, Audrey et son équipe sont appelés sur une scène de crime. Le corps de Franck Tardy, avocat à la retraite, est retrouvé dans son luxueux appartement du XVIe arrondissement. Son corps a été torturé, mutilé, partiellement écorché, puis mis en scène sur une table dressée pour un banquet. Pour compléter cette vanité, un crâne humain lui fait face : celui de sa défunte épouse, dont la tombe a été profanée quelques jours auparavant.
Audrey et son équipe découvrent rapidement que l’homme est un habitué des clubs sadomasochistes parisiens et que, richissime, il a dépensé sa fortune en achetant des œuvres d’art. Au point de finir ruiné.
Quand un deuxième meurtre est commis dans des conditions similaires, Audrey sait qu’elle fait face à un psychopathe. À elle de plonger dans les milieux interlopes parisiens, des maisons de vente aux clubs SM, pour débusquer ce tueur, dont les méthodes extrêmes n’ont d’égale que son appétit meurtrier.

Mon avis :

 Tout commence par le détail de la première scène de crime. Le corps de Franck Tardy, 
avocat réputé, est retrouvé sans vie chez lui dans le 16e arrondissement. Qu’est-ce qui motive le tueur ? 
La vengeance ? L’argent ? Ou l’envie de faire le buzz avec son art ? 
Nous faisons la connaissance d’Audrey Durant, 34 ans, jeune lieutenant borderline à la vie privée chaotique. 
Avec une mère possessive et qui ne perd pas une occasion de faire du chantage.
 Elle découvre entre autres que l’homme est un adepte de jeux SM.
 Surviennent d’autres meurtres avec des personnages qui sont mis en scène et qui trainent chacun un lourd secret ! 
Mais, voilà, pas un indice n’accuse qui que ce soit ! Mais elle a une très bonne chef... 
une amie comme ainsi dire et un nouvel amoureux avec qui elle a l’espoir de passer le reste de sa vie, 
mais Audrey reste sur ses gardes, car elle a trop souffert ! J’ai adoré ce livre, un vrai coup de cœur. 
On est happés par l’histoire. Il n’y a pas de longueurs. J’ai beaucoup aimé la plume de l’auteure et surtout son final.
Je serai, pour sûr, au rendez-vous de son prochain roman.

lundi 20 janvier 2020

Oxymort de Franck Bouysse



Résumé:

 Un homme se réveille enchaîné sur le sol de ce qui semble être une cave humide. La sensation d'être un animal piégé... Il est incapable de se rappeler pourquoi il est là. Son ravisseur lui laisse seulement quelques énigmes à résoudre, transmises à la volée par une trappe qui se referme avant qu'il n'ait eu le temps de s'en approcher. Il fouille alors dans ses souvenirs à la recherche d'un indice qui pourrait lui permettre de se sortir de cette situation.
Une intrigue psychologique insoutenable.

Mon avis : 

Depuis un moment dans ma PAL, j’ai voulu le lire, car je l’ai vu sur Instagram récemment !
Louis Forrel, prof de SVT, amoureux fou de sa superbe petite amie se retrouve kidnappé et menotté dans une cave. 
Il ne comprend pas ce qui lui arrive et ce qu’il a fait ! Pour ne pas perdre la tête, il se remémore les jours d’avant. 
Et qui sait, comprendra-t-il pourquoi il est là ? Un peu plus tard, le ravisseur nous annonce le pourquoi du comment. 
Va-t-il s’en sortir ? Entre temps, nous faisons la connaissance d’autres protagonistes et de leur histoire : 
Hubert, Suzanne, Muriel... Le livre est court de 295 pages donc je n’en dirai pas plus. Mais j’ai passé un bon moment, 
il se lit vite pour un après-midi cocooning.

lundi 13 janvier 2020

Blessures invisibles de Isabelle Villain



Résumé :

 Le major Maraval est retrouvé mort à son domicile, une balle dans la tête, son arme à la main.La thèse du suicide est pourtant très vite abandonnée par le groupe du commandant Rebecca de Lost, et les pistes militaires et familiales se multiplient.Dans le même temps, le « tueur au marteau », demeuré silencieux depuis l'enterrement du capitaine Atlan, décide de reprendre du service.Deux enquêtes sous haute tension. Un final explosif !

Mon avis : 

tout d'abord merci aux éditions taurnada et à Joel pour ce service-presse.
je viens de refermer ce livre et encore une belle découverte que ce dernier livre de Isabelle Vilain.
Je ne sais pas ou commencer tellement je l'ai apprécié.
Ravie de revoir l'équipe de lost! Malheureusement pas au grand complet car ils ont perdu un membre
de leur équipe. (livre précédent)
Ici nous suivons deux enquêtes.
Celle d'un militaire "le major mareval" qui s'est suicidé! Il était atteint de SPT (syndrôme post
traumatique) Mais Rebecca ne croit pas une seule seconde à la thèse du suicide.
Et le grand retour du tueur au marteau. Il revient sous les feux de la rampe en envoyant un petit 
message à Rebecca pour lui signaler qu'il a de nouveau envie de jouer.
J'ai aimer le jeu du chat et de la souris entre Tom et Rebecca! Vont ils enfin decides de passer leurs
vies ensemble !?!
Bref , un roman avec des rebondissements , des personnages attachants et des fausses pistes rythme
ce livre.
Un très bon final! Vraiment je l'ai trouver meilleur que le précédent. On ressent le gros travail de 
recherche de l'auteure pour notre plus grand plaisir et le sien de sortit un livre très abouti!
Moi qui n'aime pas du tout , tout ce qui touche à la guerre et le milieu militaire j'ai étais 
littéralement happé par cette histoire si bien construite.
Et je serais au rendez-vous pour le prochain livre de l'auteure et qui sait peux-être retrouverais-je
Rebecca!

vendredi 10 janvier 2020

Des voisins si ordinaires de David Jackson



Résumé :

 Les Benson sont des gens charmants, des voisins parfaits. Ils ont une belle maison et une mignonne petite fille. Sauf que Daisy n'est pas vraiment leur enfant : ils l'ont enlevée il y a quelques années. Depuis, elle a appris à être gentille pour éviter les punitions infligées par « papa ».

En apparence, les Benson donnent l’image d’une famille ordinaire, tranquille. Jusqu’au jour où ils décident que Daisy doit avoir une sœur et qu’ils kidnappent Poppy, six ans. Mais la nouvelle petite fille ne se révèle pas aussi douce et obéissante qu’ils l’espéraient, cherchant à s'enfuir au risque d'alerter le voisinage...

D’autant que l’inspecteur Cody est bien déterminé à retrouver la fillette, quel qu’en soit le prix. Il va devoir dénouer un tissu de mensonge savamment élaboré et révéler la terrible réalité, inimaginable, d’une famille « parfaite »...

Mon avis :

 Tout d’abord, merci à City éditions pour ce service-presse ! 
Nous faisons la connaissance des inspecteurs Cody et Webley (attention, on peut être un peu perdus,
 car par moments, l’auteur les nomme par leur prénom et parfois par des diminutifs). Dès le départ, 
le personnage de Malcolm nous est expliqué et l’on découvre qu’il a eu un accident de travail 
très grave qui lui a valu une pièce de métal vissée au crâne. Qu’il aime énormément sa femme 
et qu’il ferait tout pour elle bien qu’elle ait des problèmes psychiatriques. 
Et lorsqu’ils apprennent qu’ils ne peuvent pas avoir d’enfants et qu’ils n’ont pas droit à l’adoption,
 Malcolm décide de kidnapper Daisy pour offrir une famille à Harriet, sa femme. Mais voilà, un jour,
 Malcolm décide qu’il est temps après trois ans que Daisy ait une petite sœur et soumet l’idée
 à sa femme qui est emballée comme jamais. Malcolm réussit une seconde fois à kidnapper 
une autre petite fille plus jeune. Le temps passe et Malcolm n’a de cesse de penser à la petite fille
 qu’il avait sélectionnée en même temps que Poppy. Il en viendra à parler de tout ça à sa femme et
 même à lui glisser les photos de l’enfant sous le nez. 
Il ira même jusqu’à vanter à fond les qualités de mère de sa compagne pour la décider un peu plus.
 Harriet emballée, Malcolm met son plan à exécution, mais malgré le fait qu’il rentre avec la petite 
fille, rien ne se passe comme il l’aurait voulu. Ensuite, nous suivons l’enquête. J’ai aimé ce livre. Je l’ai trouvé un peu long quand même 
mais, très addictif ! Donc je vous conseille
 de vous le procurer sans plus attendre.